L’infographie de la semaine : le modèle de l’attention de Posner

Bonjour à tous ! Cette semaine on va parler du modèle de l’attention de Posner. Brigitte Boussuat et Jean Lefebvre, les auteurs du livre Former avec le Funny Learning, abordent ce thème dans leur ouvrage.

Michael Posner est un psychologue et chercheur qui s’est principalement intéressé à l’attention. Il a notamment développé dans les années 1970 un modèle qui porte son nom : le modèle de l’attention de Posner.

Dans cet article, on va voir les trois étapes de ce modèle, ainsi que des astuces à appliquer en formation.

Première étape : alerter

Imaginez : vous êtes chez vous, tranquillement, quand soudain un bruit inhabituel éclate dans la rue.

Vous détectez un signal différent, potentiellement synonyme de danger dans votre environnement. Dans ce cas, la partie inconsciente de votre cerveau va transmettre cette information à votre partie consciente. à partir de ce moment, votre attention va se porter sur ce stimulus, vous entrez en état d’alerte.

Si tout ce qui est inhabituel déclanche notre attention, il devient plus facile d’attirer celle de nos apprenants en formation. Pour ce faire, les auteurs suggèrent les options suivantes :

  • Utiliser une balle pour faire des tours de parole
  • Raconter une histoire, une anecdote, qui permet de passer d’un cadre formel à un cadre informel
  • Créer des espaces « rituels » pour des activités, pour mettre en mouvement les apprenants et mobiliser leur attention sur des espaces dédiés
  • Proposer des films, des photos, notamment s’ils permettent de faire rire vos apprenants
  • Créer une surprise « choc », notamment en jouant des mini-psychodrames, ce qui facilitera l’ancrage et la mémorisation
  • Vendre un moment, un impact, en leur montrant qu’avec ce qu’ils vont voir ils pourront surmonter des difficultés particulières ; ainsi, en attendant une réponse à un problème, ils seront attentifs.

Seconde étape : orienter

Imaginez : vous venez d’entendre le bruit qui provient de la rue. Vous sortez maintenant de chez vous, ou bien vous allez sur votre balcon, pour trouver l’origine de ce bruit.

Une fois que vous êtes alerté, vous orientez votre attention afin de récupérer des informations pour pouvoir décider comment réagir face à ce stimulus.

En formation, on peut orienter l’attention des apprenants de différentes façons :

  • Bouger dans l’espace, pour capter le regard
  • Utiliser le sens du toucher de façon subtile (micro-toucher), en particulier avec les apprenants kinesthésiques
  • Se taire et attendre, pour ramener le silence ou marquer le fait que l’on arrive à un point important
  • Regarder les apprenants dans les yeux,
  • Jouer avec sa voix, par exemple en chuchotant.

Troisième étape : exécuter

Imaginez : vous êtes sorti pour identifier le bruit suspect. Soudain, tout s’éclaire : la source du bruit est retrouvée.

En fonction de la cause de ce bruit, vous aurez une réaction différente. Un accident s’est produit ? Peut-être faudra-t-il porter secours aux personnes impliquées. Des personnes claxonnent, des rubans ornant les voitures ? Ici, il s’agira plutôt de féliciter les mariés.

Une fois notre attention alertée et orientée, la troisième étape du modèle de Posner peut démarrer. Il s’agit d’exécuter les actions adéquates correspondant aux informations reccueillies.

En formation, pour aider les apprenants dans cette étape d’exécution, il y a plusieurs solutions.

La première consiste à ne traiter qu’une seule chose à la fois. En effet, le cerveau n’est pas multitâche, pour exécuter une tâche correctement il faut rester concentrer sur celle-ci et uniquement celle-ci. Pour ce faire, les auteurs conseillent de faire des capsules pédagogiques de 10 minutes par sujet.

Ensuite, on peut donner un plan de travail. Ce point intervient lorsque l’on donne le plan d’une formation, lorsque l’on donne des consignes claires pour la réalisation d’un exercice, ou encore lorsque l’on donne une méthodologie à appliquer pour exécuter une tâche.

Enfin, on peut utiliser des outils d’action et d’expérimentation. Ces outils doivent favoriser l’attention des apprenants. On trouvera dans ces outils :

  • Des questions favorisant un débat
  • Un support de cours comportant des jeux
  • Des énigmes
  • une série de défis
  • Des outils de mutualisation du savoir tels que les brainstorming ou les mind-map

Pour finir : l’infographie

Nous venons de parcourir ensemble les trois étapes du modèle de l’attention de Posner :

  • Alerter
  • Orienter
  • Exécuter

Pour chacune de ces étapes, nous avons listé des exemples d’application en formation.

Je vous laisse avec l’infographie, et je vous retrouve la semaine prochaine pour un article parlant des neurotransmetteurs et de leur impact sur l’apprentissage.

L'infographie de la semaine : le modèle de l'attention de Posner

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *